Les meilleures innovations du CES Las Vegas en vidéo

Les meilleures innovations du CES Las Vegas en vidéo

Une fois de plus, le CES Las Vegas a donné un bel aperçu du monde de demain. Toutes les nouvelles technologies en vogue étaient regroupées sur ce célèbre salon international high-tech, dévoilant les applications les plus prometteuses, mais aussi les plus farfelues dans des domaines de l’entreprise et de la maison du futur, des transports, de la robotique et de l’électronique grand public. Voici, en image, les innovations stars à Vegas.

La French Tech présente l’entreprise du futur

Au CES Las Vegas, dans les allées de la French Tech, les startups tricolores Adok et Ubikey ont donné un bel aperçu de ce que sera l’entreprise du futur, plus exactement de ce que seront les réunions d’équipe.

Avec Adok, il suffira de poser un petit objet connecté de quelques centimètres de haut pour projeter un écran tactile sur n’importe quelle surface : le mur, une table, le sol… Adok est effectivement un mini-vidéoprojecteur à fort potentiel. Il se connecte à votre Smartphone pour projeter les documents de votre choix, ainsi que les applications favorites de votre téléphone (agenda, DropBox…).

L’image projetée est directement tactile, ce qui est assez fou (la reconnaissance d’images est une technologie maîtrisée), mais Adok se commande également par la voie grâce, cette fois-ci, à une technologie de reconnaissance vocale.

Pour vos réunions du futur, il y a aussi la jeune entreprise innovante Ubikey dont l’ambition est de « repenser le travail collaboratif » grâce à un écran géant tactile et interactif sur lequel les collaborateurs interagissent du bout des doigts.

L’objectif est d’organiser les plannings, de brainstormer, de schématiser et globalement d’animer des réunions de manière vivante et ludique. Cet écran connecté à votre Smartphone se destine finalement à remplacer l’habituel et ennuyeux tableau blanc utilisé en réunion d’équipe.

Les moyens de transport ambitieux du CES Las Vegas

Le drone taxi d’Uber, en circulation dès 2023

En quelques années, les drones sont devenus les stars des produits high-tech, que cela soit les drones de loisir et drones civils ou – plus spectaculaire – les drones utilisés comme moyens de transport autonomes.

Sur ce dernier sujet, c’est Uber qui tenait le haut de l’affiche du CES Las Vegas avec son prototype innovant de drone taxi, développé en partenariat avec le spécialiste des hélicoptères Bell.

Du côté des caractéristiques techniques, le drone réalise des décollages et des atterrissages à la verticale avec l’aide de 6 rotors inclinables. Il volera entre 300 et 600 mètres d’altitude et pourra atteindre des pointes de vitesse jusqu’à 320 km/heure pour une autonomie d’environ 96 km.

Le drone d’Uber pourra transporter jusqu’à 5 passagers, mais aussi des colis dans le cadre du transport de marchandises. La France peut se targuer de participer à ce projet d’envergure puisque c’est l’entreprise Safran qui a conçu les turbos générateurs et les batteries alimentant les moteurs électriques.
L’équipe composée des grandes entreprises Uber/Bell/Safran travaille sur ce projet innovant de grande ampleur depuis 2016 pour une mise en circulation aérienne dès 2023. (Voir notre article daté de 2016 : Uber annonce un projet de taxi volant)

Notez que l’engin ressemble au drone taxi chinois Ehang 184, star de l’édition antérieure du CES Las Vegas. Il embarquait quant à lui ses premiers passagers pour des tests grandeur nature en février dernier.

Des voitures biométriques

On parle beaucoup des véhicules autonomes, mais on aborde moins la voiture biométrique qui est pourtant déjà commercialisée. Au CES Las Vegas, Hyundai a présenté son SUV Hyundai Santa Fe, doté de capteurs sur ses poignées. Ils permettent le déverrouillage par reconnaissance d’empreinte digitale, via une simple pression du doigt sur le véhicule. Idem à l’intérieur, au niveau du démarrage lancé du bout du doigt. Une intelligence artificielle complémentaire est capable de reconnaître, en parallèle au démarrage, l’empreinte du conducteur parmi tous les utilisateurs enregistrés pour régler automatiquement les rétroviseurs et la taille du siège.

Le vélo solaire 5G de Nokia

Du côté des transports doux, le vélo électrique et connecté en 5 G de Nokia a fait sensation dans les allées du CES Las Vegas. Le prototype présenté est plus exactement un vélo solaire doté de trois roues (une à l’arrière et deux à l’avant), constitué d’un cockpit pour accueillir un passager.

L’électricité est fournie par un panneau solaire installée sur le cockpit, mais ce qui a réellement intrigué les visiteurs du salon est l’écran de contrôle de la bicyclette, connecté en 5 G et permettant de recueillir des données avec un débit jusqu’à 100 fois supérieur à la bonne vieille 4G. Les données en question sont récoltées via de nombreux capteurs et caméras embarqués sur le vélo. Elles sont relatives à la production et la consommation d’électricité ou encore à la circulation en temps réel.

La maison du futur, star du CES Las Vegas

La maison du futur est la « Smart House », soit la maison intelligente, composée de nombreux objets connectés qui ont attiré, voire amusé les visiteurs. Il y a avait des sonnettes connectées, des serrures connectées, des frigos connectés, des brosses à dents connectées et mêmes des toilettes connectées.

Du côté des Wearables (les petits objets connectés à porter sur soi), la marque française withings, spécialisée dans l’e-santé et l’iot (internet des objets), a présenté son innovation technologique : un tensiomètre connecté à son Smartphone (sous la forme d’une montre connectée), capable de détecter les maladies cardiovasculaires.

(Voir notre article : A quoi ressemblera la maison du futur ?)

Des écrans OLED pliables pour les téléviseurs et les Smartphones

Dans la maison du futur, les écrans OLED souples ont attiré le public avec leur capacité à se déformer. Ils deviennent alors des Smartphones à écran pliable ou des téléviseurs capables de s’enrouler autour de leur support.

Le Smartphone pliable FlexPai de la société chinoise Royole était présenté au CES avec son écran flexible de 7.8 pouces. L’appareil est d’ores et déjà commercialisé en Chine pour un prix équivalent à 1 100 euros et il devrait débarquer en Europe au cours de l’année. Parmi de nombreux grands groupes, la marque LG a également fait son petit effet sur ce salon high-tech avec son téléviseur à écran 65 pouces enroulable et son système Dolby Atmos 4.2 canaux de 100 Watts.

Des robots de compagnie et des robots sexy

Et bien sûr, les robots de compagnie étaient les stars au salon de Vegas. Toujours plus mignons, toujours plus intelligents, il y avait parmi les chouchous le robot de compagnie Lovot de la startup japonaise Groove X.

Ce mélange entre un petit panda et un télétubbie rit, tend les bras, capte les chatouilles et les caresses et il se dote d’une palette d’expressions faciales impressionnantes, telle une vraie petite peluche vivante pour les enfants ou les personnes qui se sentent seules. Lovot est, pour l’instant, uniquement destiné au marché japonais.

Le célèbre robot de compagnie Buddy de la jeune pousse Blue Frog Robotics n’était pas présent pour cette édition du salon, mais les visiteurs ont pu apercevoir un robot bureau, un robot pongiste et même des robots sexy danseurs de pole-dance, …

La French Tech au CES Las Vegas : la polémique

Il est à soulever que le CES se termine sur une note polémique du côté de l’hexagone et de son label frenchtech. D’abord, aucune personnalité du gouvernement français n’a fait le déplacement à Vegas cette année, ni ministre de l’économie, ni ministre du travail, ni même le secrétaire d’État chargé du numérique Mounir Mahjoubi. Cette absence n’est pas passée inaperçue parmi les entreprises françaises.
Ensuite, avec 420 entreprises innovantes présentes à Vegas sur environ 4 800 exposants, notre pays était très bien représenté dans les allées du salon… Un peu trop, selon les dires des visiteurs et participants des autres nations qui ont bien noté la présence soutenue du coq rouge – symbole de l’écosystème frenchtech – tout en jugeant certaines entreprises de France insuffisamment prêtes pour ce type d’événement au rayonnement international. Rappelons que l’objectif du CES Las Vegas est, certes, de montrer l’état d’avancement de sa technologie, mais aussi de passer des commandes ou de nouer des partenariats. Il est donc important d’avoir, au minimum, un prototype industrialisable et un business model adapté au développement international.
Alors, perception juste ou petite jalousie de la part des autres exposants ? Nous n’étions pas présents pour vous donner notre opinion ! Quoiqu’il en soit, l’an passé, le salon dénombrait 412 entreprises issues de l’hexagone, à peine huit de moins que cette année.

Voir les autres articles

No Comments

Post A Comment